Heliogabale

L’EGC et le mariage homosexuel

L’EGC et le mariage homosexuel

Les évêques de l’EGC, assemblés librement :

Considérant la position des clercs, prêtres, évêques, cardinaux, papes et patriarches des Eglises institutionnelles au sujet du mariage des gays et des lesbiennes ;

Considérant que la société change et qu’une église se doit d’être en syntonie avec son temps, sans pour autant perdre le chemin qui est le sien ;

Considérant que l’union librement consentie entre deux personnes de même sexe est l’expression d’un Amour qui n’entre pas en conflit avec le message du Christ ;

Décide, en communion, et par acclamation silencieuse :

De reconnaître le droit absolu au mariage pour les personnes de même sexe ;

De bénir l’union ou de conférer le sacrement du mariage aux personnes de même sexe qui en exprimeraient le souhait. Cela est juste et désirable.

Mais se doit de souligner :

Que ce sacrement ne saurait avoir une quelconque valeur légale, civile ou patrimoniale. L’EGC ne peut, et ne veut, poser d’actes autres que ceux qui relèvent de ses pouvoirs, laissant à César ce qui appartient à César ;

Que la liberté entière est laissée à chaque évêque de l’EGC d’accepter ou de refuser de conférer ce sacrement du mariage, en accord avec son cœur.