Eau grégorienne ou lustrale

Eau grégorienne ou lustrale

Cette eau est uniquement destinée aux Églises et aux Autels. Elle fut prescrite par le pape Saint Grégoire dans sa lettre à Saint Mellitus : « Pour consacrer au culte les Temples païens convertis en églises, il faut les asperger d’eau lustrale, y ériger un Autel et y déposer des Reliques ».

À l’eau bénite on ajoute du sel, principe de santé et de fécondité, élément de saveur et de conservation ; de la cendre, en signe d’humilité ; et du vin, symbole d’abondance spirituelle, de force, de vie et de joie.

On présente à l’Évêque la crédence où ont été préparés les 4 éléments qui doivent entrer dans la confection de cette eau.

On lui présente d’abord du sel qu’il exorcise et bénit.

« † Notre aide est dans le Nom du Seigneur,

R : Qui a créé le ciel et la terre.

V : Seigneur, exaucez ma prière,

R : Et que mon cri monte jusqu’à Vous.

V : Que le Seigneur soit avec vous.

R : Et avec votre esprit.

Je t’exorcise, créature du sel, † par le Dieu Vivant, † par le Dieu Véritable, † par le Dieu Saint, par le Dieu qui a voulu que tu fusses jeté dans I’eau par le prophète Élisée, pour guérir la stérilité de l’eau : afin que tu deviennes sel exorcisé pour le salut des croyants, et que tu procures dans tous ceux qui te prendront, la santé de l’âme et du corps ; et que de tout lieu où tu seras répandu s’enfuie et disparaisse toute illusion et méchanceté, ou malice de ruse diabolique, ainsi que tout Esprit immonde, conjuré au nom de Celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et faire passer le monde par le feu.

Ainsi soit-il !

Prions.

Dieu Tout-Puissant et Éternel, nous implorons humblement votre clémence sans borne, pour que vous daigniez, en votre miséricorde, † bénir et † sanctifier cette créature du sel, que vous avez créée à l’usage des hommes ; que tous ceux qui en useront obtiennent le salut de l’âme et la santé du corps, et que tout ce qui en sera touché ou imprégné, soit purifié de toute impureté et de tout envahissement de l’esprit malin.

Par Notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec vous, mon Dieu, dans l’unité de ce même Esprit-Saint à travers tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il. »

Il fait ensuite de même avec l’eau.

« Je t’exorcise, créature de l’eau, † au nom de Dieu le Père Tout-Puissant, † au nom de Jésus-Christ son Fils Notre-Seigneur, † et dans la vertu du Saint-Esprit : pour que tu deviennes eau exorcisée qui dissipe toute puissance de l’Ennemi, que tu puisses arracher et déplanter l’Ennemi lui-même avec ses anges apostats.

Par la puissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui doit venir juger les vivants et les morts, et passer le monde par le feu.

Ainsi soit-il !

Prions.

Mon Dieu, qui pour le salut des hommes avez établi avec la substance des eaux vos plus grands sacrements, soyez propice à nos prières, et sur cet élément qui doit servir à tant de purifications, répandez la vertu de votre † bénédiction ; afin que votre créature, employée dans vos mystères, serve, par un effet de la divine grâce, à faire fuir les démons, à chasser les maladies, et que partout où cette eau sera répandue, habitations des fidèles ou tout endroit quelconque soient nets de toute souillure, délivrés de ce qui pourrait nuire : que jamais n’y réside aucun souffle pestilentiel, aucun air corrompu ; que soient dissipées toutes embûches de l’Ennemi caché ; et s’il est quelqu’un ou quelque chose qui puisse nuire à la santé ou au repos de ceux qui les habitent, que par l’aspersion de cette eau tout se dissipe et disparaisse ; que toute santé demandée en invoquant votre saint Nom soit à l’abri de toutes les attaques.

Par Notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec vous, mon Dieu, dans l’unité de ce même Esprit-Saint à travers tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il ! »

Par trois fois en forme de croix, il verse le sel dans l’eau, en disant :

« Que ce mélange de sel et d’eau se fasse ensemble au nom † du Père, † et du Fils, † et du Saint-Esprit.

Ainsi soit-il !

V : Seigneur, exaucez ma prière,

R : Et que mon cri monte jusqu’à Vous.

Prions.

Dieu, auteur de toute force invincible, Roi d’un Empire inébranlable, et triomphateur toujours magnifique : vous qui abattez les forces de la Puissance adverse, qui domptez la fureur de l’Ennemi rugissant, qui victorieusement déjouez ses hostiles noirceurs : nous vous supplions, Seigneur, en tremblant et humblement, et nous vous demandons de regarder favorablement cette créature du sel et de l’eau, distinguez-la dans votre bonté, sanctifiez-la par la rosée de votre miséricorde ; afin que partout où elle sera répandue, sous l’invocation de votre saint Nom, soit éloignée toute infestation de l’Esprit immonde, soit repoussée au loin la terreur du venimeux Serpent, et que la présence du Saint-Esprit daigne se faire sentir partout et sur nous tous qui implorons votre miséricorde.

Par Notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec vous, mon Dieu, dans l’unité de ce même Esprit-Saint à travers tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il !

Sanctifiez, Seigneur, cette eau : donnez-lui pouvoir de nous soulager et de chasser toute maladie, de mettre en fuite les démons et de nous préserver de ses embûches.

† Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

Ainsi soit-il. »

Il bénit ensuite la cendre en dessinant chaque fois une croix †.

Prions. Tout-puissant éternel Dieu, pardonnez aux pénitents, écoutez les suppliants, et daignez envoyer du haut du ciel votre saint Ange, pour qu’il bénisse † ces cendres, afin qu’elles soient un remède donnant la santé à tous ceux qui implorent humblement votre saint nom, et qui s’accusent eux-mêmes par conscience de leurs fautes, qui déplorent leurs crimes devant la face de votre divine clémence en même temps qu’ils sollicitent avec d’instantes supplications votre bonté très sereine ; et accordez, par l’invocation de votre très saint nom, à tous ceux qui en répandront sur eux pour obtenir la rédemption de leurs péchés, d’obtenir la santé du corps et la sécurité de l’âme. Par le Christ notre Seigneur.

R : Amen.

Il prend le sel et le mélange aux cendres en formant une croix, et en disant :

Que le sel et les cendres se mélangent également, au nom du Père, du Fils, † et du Saint-Esprit.

R : Amen.

Puis, prenant une poignée de ce mélange de sel et de cendres, il la met dans l’eau en formant une croix, et en disant :

Que le sel, les cendres et l’eau se mélangent également, au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit.

R : Amen.

Enfin, c’est une burette de vin qui lui est présentée. Il le bénit, puis le verse dans le récipient prévu à cet effet.

« † Notre aide est dans le nom du Seigneur (et récitation du psaume 22)

Prions.

Seigneur Jésus-Christ qui, à Cana de Galilée, avez fait du vin avec de l’eau (Jean 2, 9) et qui êtes la vraie vigne (Jean I J, I) : ajoutez encore à votre miséricorde envers nous ; et daignez bénir † cette créature du vin, pour que tout ce qui en sera arrosé ou aspergé, soit comblé par l’opulence de votre bénédiction, et en soit sanctifié. Vous qui vivez et régnez aux siècles des siècles.

R : Amen.

Puis il met le vin dans l’eau, en formant une croix et en disant :

Que le vin, le sel, les cendres et l’eau se mélangent également au nom du Père, du Fils, † et du Saint-Esprit.

R : Amen.

E : Le Seigneur soit avec vous.

R : Et avec votre esprit.

Prions.

Tout-puissant éternel Dieu, vous qui créez et conservez le genre humain, qui donnez la grâce spirituelle et accordez le salut éternel, envoyez votre Esprit Saint sur cette eau mêlée de vin, de sel et de cendre ; afin que, fortifiée par la protection d’une vertu céleste, elle serve à la consécration de cette chapelle et de cet autel. Par le Christ notre Seigneur.

R : Amen.

Réciter le Notre Père.

« V : Sauvez vos serviteurs,

R : Qui espèrent en vous, mon Dieu !

V : Du ciel Seigneur envoyez-leur du secours,

R : Et protégez-les.

V : Que l’ennemi ne tire d’eux nul profit,

R : Et que le Fils du mal ne puisse leur nuire.

V : Et s’ils boivent quelque venin,

R : Qu’il ne leur fasse aucun mal.

V : Seigneur exaucez ma prière,

R : Et que mon cri monte vers vous.

Et que † la bénédiction de Dieu † le Père, † Fils † Saint-Esprit † et de la Vierge Marie leur Saint Temple descende sur cette eau lustrale et y reste à jamais.

Ainsi soit-il. »

 

+Tau Héliogabale

Tau Héliogabale

Tau Heliogabale

Tau Heliogable, évêque errant et divaguant dans les filiations apostoliques de Robert Ambelain-André Mauer-Tau IAcObus-Sophia Eris ; Tugdual le Jeune-Mgr. Koulmer-Mar François-Marie ; Armand Toussaint-Tau SponToPhoros (la liste complète des lignées apostoliques et gnostiques est visible ici).Fondateur de la confédération d’évêques errants et indépendants connue sous le nom d’Eglise Gnostique Chaote.Nous mettrons à disposition ici tout le matériel gnostique qui nous fut légué, ainsi que le matériel propre à la gnose chaote.Membre du Saint Apostolicon Nazôréen (Evêque Provincial de Wallonie) ; Co-Exarque pour l’Europe de l’Eglise Orientale Apostolique de Damcar (Oriental Apostolic Church of Damcar) ; Evêque régionnaire de Belgique de l’Eglise Gnostique Libérale (Eccesia gnostica Liberalis) ; Archevêque pour la France et l’Europe occidentale de l’Ecclesia+Gnostica+Arcana+.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Consécration d’une chapelle et d’un autel gnostiques | Heliogabale - [...] Voir le rituel de bénédiction de l’eau grégorienne sur le site. [...]

Laisser un commentaire

Navigation

Nous suivre

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 140 autres abonnés

Pin It on Pinterest

Shares
Share This