Consécration d’une chapelle et d’un autel gnostiques

Consécration d’une chapelle et d’un autel gnostiques

Selon le pontifical de l’Eglise Gnostique Chaote.

L’Évêque, debout face à l’assistance, trace dans l’espace, du Litus, le signe du Tau. Il répète, trois fois, ce signe aux autres angles cardinaux. Puis il commence les Litanies des Saints, face à l’Autel.

1° Litanies des Saints.

Récitation de la litanie des Saints de l’EGC ou sous sa forme traditionnelle:

V : Seigneur, prends pitié. (Kyrie, eleison.)

R : Ô Christ, prends pitié. (Christe, eleison.)

V : Seigneur, prends pitié. (Kyrie, eleison.)

Père du ciel, Seigneur Dieu, prends pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde Seigneur Dieu, prends pitié de nous.

Esprit Saint, Seigneur Dieu, prends pitié de nous.

Sainte Trinité, un seul Dieu, prends pitié de nous.

 

Sainte Marie, prie pour nous.

Sainte Mère de Dieu, prie pour nous.

Sainte Vierge des vierges, prie pour nous.

Saints Michel, Gabriel et Raphaël, priez pour nous.

Vous tous, Saints Anges de Dieu, priez pour nous.

 

Saint Abraham, prie pour nous.

Saint Moïse, prie pour nous.

Saint Élie, prie pour nous.

Saint Jean Baptiste, prie pour nous.

Vous tous, Saints Patriarches et Prophètes, priez pour nous.

 

Saint Pierre et Saint Paul, priez pour nous.

Saint André, prie pour nous.

Saint Jean et Saint Jacques, priez pour nous.

Saint Thomas, prie pour nous.

Saint Matthieu, prie pour nous.

Vous tous, Saints Apôtres, priez pour nous.

Saint Luc et Saint Marc, priez pour nous.

Saint Barnabé, prie pour nous.

Sainte Marie Madeleine, prie pour nous.

Sainte Marthe, prie pour nous.

Vous tous, Saints Disciples du Seigneur, priez pour nous.

 

Saint Étienne, prie pour nous.

Saint Ignace d’Antioche, prie pour nous.

Saint Polycarpe, prie pour nous.

Saint Justin, prie pour nous.

Saint Irénée, prie pour nous.

Saint Laurent, prie pour nous.

Saint Cyprien, prie pour nous.

Saint Boniface, prie pour nous.

Sainte Perpétue et Sainte Félicité, priez pour nous.

Sainte Agnès, prie pour nous.

Sainte Agathe, prie pour nous.

Sainte Lucie, prie pour nous.

Sainte Cécile, prie pour nous.

Vous tous, Saints Martyrs, priez pour nous.

 

Saint Léon et Saint Grégoire, priez pour nous.

Saint Ambroise, prie pour nous.

Saint Jérôme, prie pour nous.

Saint Augustin, prie pour nous.

Saint Athanase, prie pour nous.

Saint Basile et Saint Grégoire de Nazianze, priez pour nous.

Saint Jean Chrysostome, prie pour nous.

Saint Hilaire, prie pour nous.

Saint Martin, prie pour nous.

Saint Patrice, prie pour nous.

Saint Cyrille et Saint Méthode, priez pour nous.

Saint Bonaventure, prie pour nous.

Saint François de Sales, prie pour nous.

 

Saint Antoine, prie pour nous.

Saint Benoît, prie pour nous.

Saint Bernard, prie pour nous.

Saint François et Saint Dominique, priez pour nous.

Saint Thomas d’Aquin, prie pour nous.

Saint François Xavier, prie pour nous.

Saint Vincent de Paul, prie pour nous.

Saint Jean-Marie Vianney, prie pour nous.

Saint Jean de la Croix, prie pour nous.

Saint Jean Bosco, prie pour nous.

Saint Louis de Gonzague, prie pour nous.

Sainte Scholastique, prie pour nous.

Sainte Claire, prie pour nous.

Sainte Catherine de Sienne, prie pour nous.

Sainte Thérèse d’Avila, prie pour nous.

 

Montre-toi favorable, délivre-nous, Seigneur.

De tout péché et de tout mal, délivre-nous, Seigneur.

Des pièges du démon,

De la colère, de la haine et de toute volonté mauvaise,

De la mort éternelle,

Par ton incarnation et ta nativité,

Par ton baptême et ton jeûne au désert,

Par tes souffrances et par ta croix,

Par ta mort et ta mise au tombeau,

Par ta sainte résurrection,

Par ton admirable ascension,

Par l’envoi du Saint-Esprit,

Par ton retour dans la gloire,

Ô Christ, le Fils du Dieu vivant, prends pitié de nous.

Toi qui es venu en ce monde, prends pitié de nous.

Toi qui fus suspendu à la croix,

Toi qui pour nous acceptas la mort,

Toi qui reposas dans le tombeau,

Toi qui ressuscitas d’entre les morts,

Toi qui montas au ciel,

Toi qui envoyas le Saint-Esprit sur les Apôtres,

Toi qui sièges à la droite du Père,

Toi qui dois revenir juger les vivants et les morts,

 

Nous qui sommes pécheurs, de grâce, écoute-nous.

Pour qu’il te plaise de nous épargner, de grâce, écoute-nous.

Pour qu’il te plaise de nous affermir et conserver dans ton service,

Pour qu’il te plaise de nous pardonner,

Pour qu’il te plaise de bénir cette chapelle et cet autel,

 

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.

 

Prions le Seigneur.

Seigneur, notre refuge et notre force, toi qui inspires toute vraie prière, écoute les supplications de ton Église ; fais que nous obtenions pleinement ce que nous demandons avec foi. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

2° Psaumes de la Pénitence (6, 101, 142).

Éternel ! ne me punis pas dans ta colère,

et ne me châtie pas dans ta fureur.

Aie pitié de moi, Éternel ! car je suis sans force ;

guéris-moi, Éternel ! car mes os sont tremblants.

Mon âme est toute troublée ;

et toi, Éternel ! jusques à quand ?…

Reviens, Éternel ! délivre mon âme ;

sauve-moi, à cause de ta miséricorde.

Car celui qui meurt n’a plus ton souvenir ;

qui te louera dans le séjour des morts ?

Je m’épuise à force de gémir ;

chaque nuit ma couche est baignée de mes larmes,

mon lit est arrosé de mes pleurs.

J’ai le visage usé par le chagrin ;

tous ceux qui me persécutent le font vieillir.

Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal !

Car l’Éternel entend la voix de mes larmes ;

L’Éternel exauce mes supplications,

l’Éternel accueille ma prière.

Tous mes ennemis sont confondus, saisis d’épouvante ;

ils reculent, soudain couverts de honte.

 

Je chanterai la bonté et la justice ;

c’est à toi, Éternel ! que je chanterai.

Je prendrai garde à la voie droite.

Quand viendras-tu à moi ?

Je marcherai dans l’intégrité de mon cœur,

au milieu de ma maison.

Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux ;

je hais la conduite des pécheurs ;

elle ne s’attachera point à moi.

Le cœur pervers s’éloignera de moi ;

je ne veux pas connaître le méchant.

Celui qui calomnie en secret son prochain, je l’anéantirai ;

celui qui a des regards hautains et un cœur enflé, je ne le supporterai pas.

J’aurai les yeux sur les fidèles du pays,

pour qu’ils demeurent auprès de moi ;

celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur.

Celui qui se livre à la fraude n’habitera pas dans ma maison ;

celui qui dit des mensonges ne subsistera pas en ma présence.

Chaque matin j’anéantirai tous les méchants du pays,

afin d’exterminer de la ville de l’Éternel

tous ceux qui commettent l’iniquité.

 

De ma voix je crie à l’Éternel,

de ma voix j’implore l’Éternel.

Je répands ma plainte devant lui,

je lui raconte ma détresse.

Quand mon esprit est abattu au dedans de moi,

toi, tu connais mon sentier.

Sur la route où je marche

ils m’ont tendu un piège.

Jette les yeux à droite, et regarde !

Personne ne me reconnaît,

tout refuge est perdu pour moi,

nul ne prend souci de mon âme.

Éternel ! c’est à toi que je crie.

Je dis : Tu es mon refuge,

mon partage sur la terre des vivants.

Sois attentif à mes cris !

Car je suis bien malheureux.

Délivre-moi de ceux qui me poursuivent !

Car ils sont plus forts que moi.

Tire mon âme de sa prison,

afin que je célèbre ton nom !

Les justes viendront m’entourer,

quand tu m’auras fait du bien.

 

3° Bénédiction de l’Eau Grégorienne.

Voir le rituel de bénédiction de l’eau grégorienne sur le site.

 

4° Aspersion de l’Évêque et de l’assistance.

 

L’Évêque s’asperge lui-même avec de l’EAU BÉNITE, puis les assistants, et prononce :

Vous m’aspergerez, Adonaï, avec l’hysope, et je serai purifié ; vous me laverez, et je deviendrai plus blanc que neige.

Frères et sœurs, nous voici rassemblés dans la joie pour offrir à Dieu cette chapelle nouvelle. Supplions-le de nous assister de sa grâce et de bénir cette eau. Elle sera répandue sur nous d’abord en signe de pénitence et en rappel de notre baptême ; ensuite, elle sera répandue sur les murs de cette nouvelle église. Au début de cette célébration, prenons conscience que, rassemblés dans l’unité par la foi et la charité, c’est nous qui formons l’Église vivante, établie dans le monde comme signe et témoin de l’amour dont Dieu aime tous les hommes.

Voici que le Temple du Seigneur a été construit sur le sommet des montagnes, il est élevé au-dessus de toutes les collines ; toutes les nations y viendront glorifier, avec joie, le Seigneur et y porter leurs offrandes. Princes, ouvrez vos portes… Ouvrez-vous, Portes Eternelles, et le Roi de Gloire entrera en ce lieu…

R : Qui est ce roi de gloire ?

L’Évêque :

C’est IAWEH, El Shadaï, le Seigneur Fort et Puissant dans le combat… (il dépose le Litus). Adonaï, seigneur dieu tout puissant, Père et auteur de toutes les Puissances des Cieux, daignez bénir cet autel que nous allons élever à la gloire de votre Saint Nom. Du haut de votre trône de Gloire, exaucez les Prières de tous ceux qui viennent y implorer votre secours. Et si votre Peuple se convertit à vous, fait pénitence, vient vous supplier en présence de cet autel, daignez l’exaucer du haut de votre trône de gloire. Amen !

IAWEH, El Shadaï, Dieu tout puissant et éternel, qui vous êtes servi de votre fils comme d’une pierre angulaire pour mieux unir les Juifs et les Gentils, s’élevant comme deux murs sur des fondations opposées, faites, Adonaï, nous vous en supplions, que, par le pieux hommage que nous vous rendons aujourd’hui, vos serviteurs soient unis par les liens indissolubles que sont le feu de la charité et la lumière de la GNOSE ; ne permettez pas que la division des esprits et la perversité des cœurs séparent ceux qui sont assemblés en votre Église. Faites, au contraire, Seigneur, que le Ciment de cet Autel soit aussi celui de leurs âmes. Amen.

 

5° — Bénédiction de la Chapelle et onctions sur l’Autel.

L’évêque dit :

J’ai vu l’eau vive jaillissant du cœur du Christ, alléluia !

Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront : alléluia !

R : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

 

Il asperge ensuite l’autel avec l’eau grégorienne. Il continue ensuite, les mains jointes :

Que Dieu, le Père des miséricordes, soit présent dans cette maison de prière, et, par la grâce de l’Esprit Saint, qu’il purifie notre cœur, temple vivant dont il fait sa demeure.

R : Amen.

 

L’Évêque dépose le Litus et trempe le pouce droit dans le Saint-Chrême. Il fait une onction aux quatre angles, sur les quatre croix, puis sur la croix centrale.

Que cet autel soit consacré †, sanctifié † au nom du Père †, du Fils † et de l’Esprit-Saint †. Paix à cette demeure et à ceux qui vont y prier le Seigneur. Amen.

 

L’Évêque trempe de nouveau le pouce dans le Saint-Chrême en disant :

Saints de Dieu, qui demeurez désormais sous son Autel, intercédez pour nous auprès du Christ. Que votre prière se mêle à celle des saints Éons en notre faveur, car il est dit que les Saints tressailliront dans la gloire et qu’ils se réjouiront dans le lieu de leur repos…

 

L’Évêque trace alors une onction sur le tampon en disant :

Que cet autel soit consacré † et sanctifié † par cette onction et la bénédiction de IAWEH. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit †. Que la paix soit avec toi…

R : Amen.

 

Lecture du Livre de l’Apocalypse :

Et je vis les sept anges qui se tiennent devant IAWEH, et sept trompettes leur furent données. Un autre Ange vint et se tint devant l’autel, portant un encensoir d’or pur ; on lui donna beaucoup de parfums afin qu’il les offrît avec les prières de tous les Saints sur l’autel d’or, devant le Trône. La fumée des parfums monta vers IAWEH, avec la prière des saints, de la main de l’Ange.

 

L’Évêque allume la veilleuse rouge, la pose sur l’autel, en haut de la pierre, et met sur celle-ci, à la gauche, l’encensoir garni. À droite de la pierre d’autel se trouvera un ballon de cristal plein d’eau bénite, ou une sphère de cristal de roche plein déjà consacrée. Il continue :

Et je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient souffert la mort pour Dieu ; je les entendais dire : Seigneur, pourquoi ne vengez-vous point votre sang ?

Ils reçurent cette réponse de Dieu : « Attendez encore un peu de temps, jusqu’à ce que le nombre de vos frères soit atteint… » Les corps des Saints reposent en paix, dans la Lumière Inextinguible, et leurs noms vivront dans l’éternité. Amen.

Prions —

Dieu qui formez à Votre Majesté un tabernacle éternel de tous les Saints réunis dans la gloire du divin Plérôme, faites que votre édifice reçoive de célestes accroissements, et que les Saints nous fassent part de leurs mérites et soient nos protecteurs, nos conseillers et nos guides. Amen.

 

L’Évêque reprend le Litus et présente l’extrémité supérieure à la fumée du parfum de l’encensoir en disant :

Que cet autel soit scellé † ; sanctifié †, animé † et vivifié † au nom Père, du Fils et du Saint-Esprit †. Amen.

(les signes de croix sont tracés, à chaque fois, dans la fumée).

 

L’Évêque dit :

Frères, implorons la miséricorde divine afin que, cédant à la voix de notre prière, le Père tout-puissant sanctifie †, par la présente bénédiction †, cet autel destiné à recevoir le sacrifice par excellence. Qu’il daigne toujours bénir † et sanctifier † les offrandes que viendra y déposer la pieuse dévotion des Gnostiques. Qu’adouci par la suave odeur de l’encens, Notre Père exauce avec compassion les prières des siens. Amen.

 

L’Évêque dépose le Litus, remet de l’encens dans la cassolette et dit :

Dieu tout puissant, qu’entourent d’innombrables armées d’anges, daignez regarder favorablement et bénir cet encens que vous avez créé † ; sanctifiez donc, Seigneur, ces saintes résines † afin que, chassées par leur parfum, toutes langueurs, angoisses, infirmités et embûches du Prince de ce monde se dissipent. Que l’homme, que vous avez sauvé et racheté du sang du Christ, en soit délivré pour toujours et que jamais il ne soit blessé par la dent du serpent infernal. Par le Christ. Amen.

Prions —

Seigneur Dieu, Adonaï, tout puissant sanctificateur éternel, daignez donc bénir † et sanctifier † cette chapelle, à vous dédiée sous l’invocation de saint abbé Julio, et faites qu’en honorant sa mémoire, ce soit à votre NOM que nous consacrions cet autel. Que les Anges de Lumière l’entourent, que les Saints Éons l’illuminent, et que l’Esprit Saint, le divin pneuma Aegion, l’auréole de sa divine clarté, rayonnant en leur centre.

 

Lecture du Livre de l’Apocalypse.

En ce jour-là, je vis descendre d’en haut, d’auprès de Dieu, la Ville Sainte, la Jérusalem nouvelle, vêtue comme l’Épouse parée pour l’Époux. Et j’entendis une voix forte venant du Trône qui disait : Voici le Tabernacle de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux et ils seront son peuple. Il n’y aura plus ni mort, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Celui qui était assis sur le Trône dit : Voici que je fais toutes choses nouvelles.

 

6° – La Liturgie eucharistique.

Le célébrant entonne le cantique suivant :

Je crois en un Seigneur Secret et Ineffable ; & en une Étoile, qui est en la Compagnie des Étoiles, à partir du feu de qui nous avons tous été créés, & vers qui nous retournerons tous ; & en un Père de la Vie, Mystère du Mystère.

Et je crois en une Terre, Gaïa, notre Mère à tous, & en une Vierge dont sont issus tous les hommes & où ils résideront tous, Mystère du Mystère.

Et je crois au Serpent & au Lion Crucifiés, Mystères du Mystère.

Et je crois en une Eglise Universelle & Gnostique de la Lumière, de la Vie, de l’Amour et de la Liberté.

Et je crois en une communion des Saints.

Et, aussi longtemps que le Pain & le Vin seront transmutés en nous journellement en une substance spirituelle, je crois au Miracle de la Messe.

Et je confesse un Baptême de la Sagesse, par lequel nous accomplissons le Miracle de l’Incarnation.

Et je confesse ma vie une, individuelle & éternelle qui fut & est & qui sera.

Amen.

 

Le célébrant continue par la prière eucharistique :

Nous te rendons grâce et nous célébrons l’eucharistie,

Père, au nom de Ton Fils Jésus Christ,

pour tous Tes enfants dispersés dans le Kénôme :

qu’ils quittent l’amertume du monde pour la douceur du Plérôme,

le charnel pour le spirituel,

le physique pour l’angélique,

le visible pour l’invisible,

la créature pour le Plérôme,

le monde pour l’Éon,

l’esclavage pour l’état de fils,

et parviennent à la pleine connaissance de Tes mystères.

Éclaire leur intelligence, qu’ils accomplissent Ta volonté par le Nom de Jésus le Christ ; et ils accompliront Ta volonté, maintenant et toujours, étant parfaits en toute grâce et toute pureté.

Gloire à Toi dans Ton Fils et Ton Monogène, Jésus le Christ, maintenant et toujours.

Amen !

 

Le célébrant verse un peu de vin dans le Calice, ensuite quelques gouttes d’eau. Il impose alors ses mains sur le Calice et le Pain reposant sur la Patène, et il dit :

Éon Jésus, accepte que ce Pain & ce Vin de sainteté deviennent Ta présence sur cette Terre (il brise le Pain) & bénis-les † (il forme le Tau sur le Calice & le Pain). Que le Mystère gnostique soit ! (il fait génuflexion ou s’incline en adoration)

 

Élevant le Pain, il dit :

Nous rendons grâce, ô Propator, pour le Pain de Vie & de Connaissance. En ce Pain résident le Corps & l’Esprit Pneumatique du Christ.

 

Il le repose sur la patène. Il élève alors le calice et dit :

 

Nous rendons grâce, ô Propator, à la vigne de David. En ce Calice sont le Sang & l’Esprit Pneumatique du Christ.

 

Il s’agenouille. Il se relève. Le célébrant dit alors :

Prenez & mangez, ceci est Mon Corps & ceci est Mon Sang.

 

Il continue par le Notre Père gnostique :

Notre Père qui êtes dans la profondeur des Éons,

Que Votre Saint Logos et Christ soit compris et adoré dans tout l’Univers ;

Que le règne de Votre Saint-Esprit nous arrive,

Que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donnez-nous aujourd’hui notre nourriture spirituelle, la force et le courage de gagner notre pain du corps.

Soutenez-nous dans nos faiblesses afin que nous ne soyons pas entraînés par nos passions et délivrez-nous des mirages trompeurs de l’Archonte.

Car, nous n’avons d’autre roi que Votre Fils bien-aimé l’Eon-Christ notre Sauveur à qui appartiennent le règne, le triomphe et la gloire dans tous les siècles des siècles.

R : Amen.

 

Et il avale un morceau du Corps Spirituel de l’Eon Jésus et boit au Calice le Sang Divin.

Si tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande. Va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis reviens, présente ton offrande.

 

Ensuite, le célébrant, après une courte méditation, s’exclame :

Puisse la grâce du Saint Plérôme être avec moi pour l’éternité !

Le Seigneur du ciel et de la terre vous a rassemblés pour la bénédiction de cette chapelle : qu’il multiplie en vous ses bénédictions.

R : Amen.

Il veut que ses enfants ne soient pas dispersés mais soient tous réunis en son Fils : qu’il fasse de vous son temple vivant et la demeure de son Esprit Saint.

R : Amen.

Puissiez-vous avoir le cœur assez pur pour que Dieu habite en vous dès maintenant et qu’il vous donne le bonheur éternel avec tous les saints.

R : Amen.

Et que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père †, le Fils † et le Saint-Esprit †.

R : Amen.

 

L’office se termine alors par le chant suivant :

Salut, salut royaume

D’éternelle clarté.

Salut, salut Plérome

De la Divinité !

Abîme, ô mer immense

Où se meut la substance ;

Mystère de Silence,

D’Amour et de beauté !

Le célébrant se signe du Tau †quitte l’autel en faisant une génuflexion ou une profonde inclination.

Attachments

  1. EGC - CONSECRATION AUTEL (203.4 KiB)
    Version complète PDF

Tau Héliogabale

Tau Heliogabale

Tau Heliogable, évêque errant et divaguant dans les filiations apostoliques de Robert Ambelain-André Mauer-Tau IAcObus-Sophia Eris ; Tugdual le Jeune-Mgr. Koulmer-Mar François-Marie ; Armand Toussaint-Tau SponToPhoros (la liste complète des lignées apostoliques et gnostiques est visible ici).Fondateur de la confédération d’évêques errants et indépendants connue sous le nom d’Eglise Gnostique Chaote.Nous mettrons à disposition ici tout le matériel gnostique qui nous fut légué, ainsi que le matériel propre à la gnose chaote.Membre du Saint Apostolicon Nazôréen (Evêque Provincial de Wallonie) ; Co-Exarque pour l’Europe de l’Eglise Orientale Apostolique de Damcar (Oriental Apostolic Church of Damcar) ; Evêque régionnaire de Belgique de l’Eglise Gnostique Libérale (Eccesia gnostica Liberalis) ; Archevêque pour la France et l’Europe occidentale de l’Ecclesia+Gnostica+Arcana+.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Consécration d’une chapelle et d’un autel gnostiques | Esotérisme 21 | Scoop.it - [...] Selon le pontifical de l’Eglise Gnostique Chaote. L’Évêque, debout face à l’assistance, trace dans l’espace, du Litus, le signe…

Laisser un commentaire

Navigation

Nous suivre

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 456 autres abonnés

Pin It on Pinterest

Shares
Share This