Messe au Saint Archange Raphaël

Messe au Saint Archange Raphaël

Messe à dire pour la guérison physique, mentale ou spirituelle par l’intercession du Saint Archange Raphaël.

Cette messe, adoptée par l’Eglise Gnostique Chaote, est inspirée du rituel gallican tel que publié par le Père Raphaël Steck de la Mission Gallicane d’Alsace.

RITUELIE PRÉPARATOIRE

 

Le Prêtre et les Clercs qui vont participer à la Liturgie revêtent les Vêtements et Ornements Sacrés en disant les Oraisons suivantes :

 

— En revêtant l’Aube :

Blanchissez-moi, Seigneur, et purifiez mon cœur afin qu’étant lavé dans le Sang de l’Agneau, je jouisse un jour des Joies Éternelles. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

— En bouclant la Cordelière :

Dieu Tout-Puissant qui sondez les cœurs et les reins, daignez éteindre en moi l’ardeur des passions, afin que la Vertu de Force et la Pureté demeurent en moi. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

— En arborant le Tau :

Dieu tout-Puissant et Miséricordieux qui, de l’Arbre de la Science du Bien et du Mal avez daigné faire tailler l’instrument de notre Salut, accordez à ce Signe devenu celui de la Vie Eternelle le pouvoir de me protéger des Esprits Impurs. Ainsi soit-il.

 

— En arborant l’Étole :

Accordez-moi, Seigneur, de pouvoir toujours conserver dans l’honneur cet ornement précieux de la Grâce et que, Baudrier des Combats, cette étole soit par mes actes, le symbole de Vos Victoires. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

— En prenant l’Anneau épiscopal :

En prenant l’anneau de la Sagesse, accordez-moi, Seigneur de conserver en une inviolable fidélité le Dépôt Sacré qui m’a été confié par l’Épouse du Christ, c’est-à-dire l’Église. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

— En allumant les Cierges :

Dieu tout-Puissant, Lumière Inextinguible, créateur de toutes Clartés, daignez sanctifier ces Flammes nouvelles et faites que nous puissions, nos Âmes définitivement purifiées, parvenir à travers la sombre Nuit de ce Monde jusqu’au Séjour de la Lumière Éternelle. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

— En allumant le Feu de l’Encensoir :

Dieu Éternel, Lumière et Feu Inextinguible, daignez sanctifier et décupler la puissance de ce nouveau foyer élémentaire. Faites en sorte, Seigneur, qu’il soit sur cet autel comme fut pour votre serviteur Moïse le Buisson Ardent au Rocher d’Horeb : avec Votre Révélation, le signe de Votre Amour. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

— En disposant le Calice et la Patène :

Dieu Tout-Puissant, Sanctificateur Éternel, c’est à la gloire de Votre NOM que nous consacrons cet Autel. Daignez donc, Seigneur, lui conférer l’abondance de Votre Grâce Sanctifiante et Votre Céleste Bénédiction. Que les Saints Éons, les Anges de Lumière, tous les Saints du Divin Plérome l’entourent, et que l’Esprit-Saint l’illumine de ses divines Clartés. Par le Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

 

ASPERSION

 

Le Prêtre bénit l’Eau et fait les aspersions.

 

1°/ Sur lui-même :

P : Que le Seigneur me purifie, afin que je puisse dignement accomplir son Saint Service.

 

2°/ Sur l’assemblée :

P : Souvenez-vous des promesses que vous avez faites à votre baptême, et du Sacrifice Sanglant du Christ, lequel vous offre le pardon gratuit de vos
fautes par la très sainte aspersion.

 

3°/Aux quatre points cardinaux (Est, Ouest, Nord, Sud) :

P : Étends ta main, ô Dieu, de ta Céleste résidence, et daigne épurer, nettoyer, purifier et consacrer Ton Saint Temple afin qu’il puisse être rendu convenable pour la célébration de Tes louanges, et de Tes très Saints Mystères.

Par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.

 

Entrée

 

P : Purifiez-moi, Seigneur, avec l’hysope, et je serai sans tache : lavez-moi, et je deviendrai plus blanc que la neige.

 

P : Ayez pitié de moi, mon Dieu, dans Votre grande miséricorde. Gloire au Père… Aspergez-moi…

 

P : Montrez-nous, Seigneur, Votre miséricorde.

 

R : Accordez-nous Votre salut.

 

P : Seigneur, exaucez ma prière.

 

R : Que mon cri parvienne jusqu’à Vous.

 

P : Le Seigneur soit avec vous.

 

R : Et avec votre esprit.
P : Prions. Exaucez-nous, Seigneur, Père très Saint, Dieu éternel et tout-puissant ; et daignez envoyer Votre saint Ange afin qu’il garde, soutienne, protège, visite et défende Votre peuple assemblé en ce lieu. Par le Christ notre Seigneur. Amen.

 

%%%

 

P : Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

 

Joignant de nouveau les mains devant la poitrine, d’une voix claire le prêtre prononce :

 

P : Je viens à l’autel de Dieu,

R : De Dieu qui remplit mon âme d’une joie et d’une force toujours nouvelles.

 

P : Juge-moi, Seigneur, et délivre-moi du péché.

R : Seigneur, tu es ma force. Pourquoi me laisserais-tu sous la puissance du mal ?

 

P : Envoie ta lumière et ta vérité. Elles me conduiront vers Toi dans ton sanctuaire.

R : Je viens à l’autel de Dieu qui remplit mon âme d’une joie et d’une force toujours nouvelles.

 

P : Je chanterai tes louanges, ô mon Dieu.

R : Car j’espère en Toi mon salut.

 

P : Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

R : Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.

 

P : Je viens à l’autel de Dieu,

R : De Dieu qui remplit mon âme d’une joie et d’une force toujours nouvelles.

 

P : Notre secours est au nom du Seigneur,

R : Qui a fait le ciel et la terre.

 

P : Ô Dieu, ne te détourne pas de nous et nous aurons la vie,

R : Et nous nous réjouirons en Toi.

 

P : Fais-nous goûter, Seigneur, les douceurs de ta miséricorde.

R : Et donne-nous ton salut.

 

P : Seigneur, exauce notre prière,

R : Et que notre prière parvienne jusqu’à Toi.

 

Prions : Efface nos péchés, nous t’en prions, Seigneur, au nom de Jésus-Christ afin que nous nous présentions dans ton sanctuaire avec un cœur pur libre de toute pensée profane. Amen.

 

Introït

Le célébrant monte à l’autel et l’embrasse. Puis il bénit la lumière des cierges en disant :

 

P : Dieu de Tout-Amour, bénis ce feu et fais en pour nous le feu de notre joie, de notre amour et de notre vie. Bénis cette lumière qu’elle soit pour nous le rayonnement de nos esprits, de nos cœurs et de nos yeux.

 

Il bénit l’encens en disant :

 

P : Que cet encens soit béni ! Avec cet encens, reçois Père, l’émotion aimante de nos cœurs présentés en offrande devant toi.

 

Je chanterai éternellement les miséricordes du Seigneur et ma bouche ne cessera de publier la vérité de ses promesses. Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

 

Lecture de l’Introït du Propre et encensement de l’autel.

 

P : Bénissez le Seigneur, vous tous, ses Anges, qui êtes puissants et forts ; qui exécutez sa parole, pour obéir à la voix de ses ordres.

 

Mon âme, bénis le Seigneur, et que tout ce qui est au dedans de moi bénisse son saint Nom.

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous.

R : Et avec ton esprit.

 

Kyrie

 

P : Seigneur, aie pitié de nous.

R : Seigneur, aie pitié de nous.

P : Seigneur, aie pitié de nous.

R : Christ, aie pitié de nous.

P : Christ, aie pitié de nous.

R : Christ, aie pitié de nous.

P : Seigneur, aie pitié de nous.

R : Seigneur, aie pitié de nous

P : Seigneur, aie pitié de nous.

 

(Le Célébrant et l’assemblée ensemble)

Aie pitié Seigneur, de tous nos malades et de tous nos affligés, de tous ceux qui sont dans l’angoisse et dans le besoin, et dans le réconfort de ton Église manifeste ta gloire. Amen.

 

Gloria

 

Le prêtre commence l’hymne, restant au milieu de l’autel, étendant les mains et les élevant jusqu’à la hauteur des épaules.

 

P : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux.

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous.

R : Et avec ton esprit.

 

P : Gloire à Dieu au plus haut des cieux

R : Et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté.

 

P : Nous te louons

R : Nous te bénissons.

 

P : Nous t’adorons (génuflexion)

R : Nous te glorifions.

 

P : Nous te rendons grâces pour ta gloire infinie, Seigneur Dieu, roi céleste,

R : Dieu, Père tout-puissant.

 

P : Seigneur, Fils unique, Jésus-Christ

R : Seigneur Dieu, agneau de Dieu, Fils du Père.

 

P : Toi qui recueilles les péchés du monde

R : Aie pitié de nous.

 

P : Toi qui mets fin aux péchés du monde

R : Reçois notre prière.

 

P : Toi qui sièges à la droite du Père

R : Aie pitié de nous.

 

P : Car toi seul es Saint,

R : Toi seul es le Seigneur.

 

P : Toi seul es le Très-Haut, Toi, Jésus-Christ avec le Saint-Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

 

Le célébrant baise l’autel au milieu en y posant les mains étendues de part et d’autre ; puis, joignant les mains devant la poitrine et baissant les yeux vers le sol, il se tourne de gauche à droite vers le peuple. Étendant puis joignant les mains devant la poitrine, comme avant, il dit d’une voix claire :

 

P : Le Seigneur soit avec vous.

R : Et avec votre esprit.

 

Tropaire

L’assistant de rend du côté de l’épître.

 

Lecture du Livre de Tobie : « En ces jours-là : L’ange Raphaël dit à Tobie : Il est bon de cacher le secret du roi, mais il est honorable de révéler et de publier les œuvres de Dieu. La prière accompagnée du jeûne est bonne, et l’aumône vaut mieux que d’amasser des monceaux d’or. Car l’aumône délivre de la mort, et c’est elle qui efface les péchés, et qui fait trouver la miséricorde et la vie éternelle. Mais ceux qui commettent le péché et l’iniquité sont les ennemis de leur âme. Je vais donc vous découvrir la vérité, et je ne vous cacherai point une chose qui est secrète. Lorsque vous priiez avec larmes, et que vous ensevelissiez les morts, que vous quittiez votre repas, et que vous cachiez les morts dans votre maison durant le jour pour les ensevelir pendant la nuit, j’ai présenté votre prière au Seigneur. Et parce que vous étiez agréable à Dieu, il a été nécessaire que la tentation vous éprouvât. Et maintenant le Seigneur m’a envoyé pour vous guérir, et pour délivrer du démon Sara, la femme de votre fils. Car je suis l’Ange Raphaël, l’un des sept qui nous tenons en la présence du Seigneur. »

 

Le prêtre au milieu de l’Autel.

 

P : Ô Dieu, qui avez donné le bienheureux Archange Raphaël comme compagnon de route à votre serviteur Tobie, accordez-nous, à nous vos serviteurs, la grâce d’être toujours protégés et secourus par ce même Archange.

 

Hymne du Trisagion

 

P : Saint est Dieu, Saint est le Puissant, Saint est l’Immortel. Aie pitié de nous.

 

P : Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, maintenant et toujours dans l’éternité des siècles. Amen.

 

P : Saint est l’Immortel. Aie pitié de nous.

 

Le célébrant et l’assemblée ensemble :

 

Saint est Dieu, Saint est le Puissant, Saint est l’Immortel, aie pitié de nous.

 

Épître

 

Le Prêtre va du côté de l’Epitre et dit :

 

Lecture du livre d’Hénoch.

 

« … Après cela je demandai à l’Ange de paix qui marchait avec moi et me montrait tout ce qui est caché : “Quels sont ces quatre visages, que j’ai vus et dont j’ai entendu et écrit la parole ?” Et il me dit : “Le premier est le miséricordieux et le très patient Michaël ; le second qui est préposé à toutes les maladies et à toutes les blessures des enfants des hommes, est Raphaël ; le troisième, qui est préposé à toute force, est Gabriel ; et le quatrième, qui préside au repentir, pour l’espoir de ceux qui hériteront la vie éternelle, son nom est Phanuel.” Ce sont là les quatre Anges du Seigneur des Esprits, et les quatre voix que j’ai entendues en ces jours ».

 

À la fin de la lecture, les fidèles répondent :

 

R : Rendons grâces à Dieu.

 

Le prêtre revient au milieu de l’autel.

 

GRADUEL

 

Le Chandelier à sept branches, rappel des sept dons de l’Esprit-Saint, va illuminer l’Évangile. Le lecteur de l’Évangile embrasse le précieux texte.

 

P : L’Ange Raphaël saisit et lia le démon.

R : Notre Seigneur est grand, et sa puissance est grande.

 

P : Louez le Seigneur, tous, vous ses Anges : louez-le, toutes ses puissances.

R : Bénissez le Seigneur, vous toutes, ses armées ; vous, ses serviteurs, qui faites sa volonté.

 

Évangile

 

Le servant au milieu de l’autel :

 

Purifie nos cœurs et nos âmes, Seigneur, afin que nous recevions ta doctrine avec joie. Mets sur nos lèvres des paroles de sagesse et dirige nos actions.

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous.

R : Et avec ton esprit.

 

Le servant montre aux fidèles l’Évangéliaire devant le chandelier à sept branches qu’il a préalablement allumé, en disant :

 

Et maintenant, soyons debout pour entendre le Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus-Christ…

 

Le servant demande la bénédiction du célébrant :

 

Père bénis.

 

Le célébrant le bénit depuis son siège en disant :

 

P : Que Jésus, notre Dieu, le Premier et le Dernier, le Vivant aux siècles des siècles, Celui qui tient les clefs de la mort et de l’enfer, t’accorde un cœur et des lèvres purs et une voix semblable à la trompette éclatante pour annoncer la Parole scellée aux esprits impurs. Seigneur, ouvre nos oreilles, et fais entendre à nos cœurs ce que l’Esprit dit à l’Église. Amen.

 

Pendant la lecture de l’Évangile, on se tient debout.

 

« Lecture du Saint Évangile selon saint Jean.

 

Tous se signent le front, la bouche et le cœur et le célébrant ou le servant encense le Précieux Texte. Pendant la lecture de l’Évangile, on se tient debout.

 

En ce temps-là, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. Sous ces portiques étaient couchés un grand nombre de malades, d’aveugles, de boiteux et de paralytiques. Ils attendaient le bouillonnement de l’eau. Car un ange du Seigneur descendait à certains temps dans la piscine, et agitait l’eau. Et celui qui y descendait le premier après l’agitation de l’eau, était guéri de son infirmité quelle qu’elle fût. »

 

P : Louange à Toi, ô Christ

R : Louange à Toi, ô Christ.

 

Le célébrant et le clergé embrassent l’évangéliaire et l’on bénit l’assemblée en disant :

 

P : Que par ce Saint Évangile nos péchés soient effacés, nos maladies guéries, nos peines consolées et toute puissance adverse anéantie.

 

Litanie diaconale

 

P : Prions pour que le message du Christ soit entendu du monde entier.

R : Seigneur, aie pitié de nous.

 

P : Prions pour l’union de tous les chrétiens.

R : Seigneur, aie pitié de nous.

 

P : Prions pour la salubrité de l’air, de la terre et des eaux, pour le respect et la sauvegarde de toute la Création.

R : Seigneur, aie pitié de nous.

 

P : Prions pour les malades et les affligés, les opprimés, les indigents, les pécheurs, et pour tous ceux qui ne connaissent pas la vérité.

R : Seigneur, aie pitié de nous.

 

P : Parce que tu es un Dieu miséricordieux et plein d’amour pour les hommes.

 

Le célébrant et l’Assemblée ensemble :

 

Nous te rendons gloire à Toi, Père, Fils et Saint-Esprit, maintenant et toujours, pour l’éternité des siècles. Amen.

 

P : Maintenant en union de cœur, de doctrine et d’espérance avec toutes les Églises de l’univers chrétien nous dirons notre Foi dans ce qui a été cru toujours, partout et par tous en proclamant d’une même voix le symbole universel de l’Église.

 

Symbole de la Foi

(le célébrant et l’assemblée ensemble 🙂

Je crois en un seul Dieu

Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre

De toutes les choses visibles et invisibles

Et en un seul Seigneur Jésus-Christ

Fils unique de Dieu

Né du Père avant tous les siècles

Dieu né de Dieu

Lumière née de Lumière

Vrai Dieu né du vrai Dieu

Engendré non créé

Consubstantiel au Père

Par qui tout a été créé

Qui pour nous hommes et pour notre salut

Est descendu des Cieux

S’est incarné par le Saint-Esprit

De la Vierge Marie

Et s’est fait Homme… (génuflexion)

Il a aussi été crucifié pour nous sous Ponce-Pilate

À souffert et a été enseveli

Et il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures

Et Il est monté au Ciel

Il siège à la droite du Père

Et il viendra de nouveau avec gloire

Juger les vivants et les morts

Son règne n’aura point de fin

Je crois au Saint-Esprit qui est aussi Seigneur

Et qui donne la vie

Qui procède du Père

Qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils

Qui a parlé par les Prophètes

Je crois l’Église Une, Sainte, Universelle et Apostolique

Je confesse un seul Baptême en rémission des péchés

Et j’attends la résurrection des morts

et la vie du siècle à venir

Amen

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous.

R : Et avec ton esprit.

 

Offertoire

 

Le célébrant découvre le calice et le pose du côté de l’épître et il étend le Corporal sur l’autel.

 

P : Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux, dit le Seigneur.

 

Le prêtre lit l’offertoire du propre :

 

P : L’Ange se plaça devant l’autel du temple, ayant un encensoir d’or dans sa main ; et il lui fut donné beaucoup de parfums : et la fumée des parfums monta devant Dieu.

 

De la main droite, le célébrant retire la petite pale d’au-dessus de l’hostie, prend la patène avec l’hostie, et, la tenant des deux mains élevée jusqu’à la poitrine, les yeux levés vers Dieu et aussitôt abaissés, il dit :

 

P : Reçois, Dieu vivant et véritable, cette hostie que nous t’offrons pour nos péchés. Nous te l’offrons aussi pour les chrétiens vivants et morts afin qu’elle nous serve à tous pour le salut éternel.

 

Tenant la patène des deux mains, il fait avec elle le signe de croix au-dessus du corporal ; puis il dépose l’hostie vers le milieu de la partie antérieure du corporal devant lui, et la patène, avec sa main droite, un peu sous le bord droit du corporal. Le célébrant verse le vin et l’eau dans le calice

 

P : Ô Dieu qui, d’une manière admirable, a créé la nature humaine dans sa noblesse, et l’a régénérée d’une manière plus admirable encore par les mérites de Jésus-Christ, permets par le mystère de la rédemption que ce mélange d’eau et de vin nous représente la grâce de participer à la divinité de ton Fils qui a bien voulu se revêtir de notre humanité.

 

Le célébrant élève le calice.

 

P : Daigne, Seigneur, agréer ce calice que nous t’offrons pour notre salut et pour celui du monde entier.

 

Ensuite, il fait le signe de la croix avec le calice et le pose sur le corporal, et le couvre de la palle ; alors, les mains jointes sur l’autel, un peu incliné, il dit :

 

P : Venez sanctificateur, Dieu éternel et tout-puissant et bénissez ce sacrifice préparé pour la gloire de Votre Saint Nom.

 

Le célébrant bénit l’encens :

 

P : Père, bénis cet encens, qu’il monte vers toi avec nos prières.

 

Le célébrant se lave les doigts.

 

P : Je lave mes mains dans l’innocence et j’approche de ton autel, Seigneur, pour faire entendre une voix de louanges et raconter toutes tes merveilles. Éternel, j’aime le séjour de ta maison, le lieu où réside ta gloire.

 

Priez, mes frères, afin que ce sacrifice soit agréable à Dieu, le Père Tout-Puissant.

 

Sanctifie nos cœurs, Seigneur, et fais servir ce sacrifice à ta gloire et au bien de ton Église.

 

Ensuite, un peu incliné au milieu de l’autel, les mains jointes posées sur lui, il dit :

 

P : Ô Dieu, daigne bénir cette offrande que nous te présentons en mémoire de la Passion, de la Résurrection et de l’Ascension de Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi en l’unité du Saint-Esprit dans les siècles des siècles. Amen.

 

Le prêtre lit la secrète du propre.

 

P : Nous vous offrons, Seigneur, des hosties de louange, en vous suppliant humblement : par l’intercession du suffrage des Anges, recevez-les avec bienveillance et accordez qu’elles servent à notre salut.

 

 

 

Bénédiction du Peuple

 

P : Bénis, ô Seigneur, ta famille qu’il t’a plu de façonner dans la boue et de vivifier ensuite par le bain sacré du baptême.

 

Que la main de Vie et de Pureté, que la main du Fils unique, la main qui enlève tous nos maux, qui apporte sainteté et protection, s’étende sur les têtes inclinées de ce peuple.

 

Que sur lui se répande la bénédiction de l’Esprit, la bénédiction du Ciel, la bénédiction des prophètes et des apôtres. Qu’elle garde les corps dans la pureté, les âmes dans l’étude et la connaissance des mystères.

 

Que tous ensemble soient bénis par Ton Fils unique, Jésus Christ, par lui te soient rendues gloire et puissance, dans l’Esprit Saint maintenant et dans tous les siècles des siècles.

 

Amen.

 

Lecture des Diptyques

 

P : Ô Dieu, nous recommandons à ta miséricorde tous ceux de nos frères et de nos sœurs qui nous ont précédés avec le signe de la Foi et qui dorment dans le dernier sommeil. Ne tiens pas compte de leurs fautes, ni de leurs faiblesses, mais considère notre intercesseur auprès de Toi, Jésus-Christ le Juste. Par ses mérites, donne-leur le lieu de soulagement, de la lumière et de la paix. Nous te prions en particulier pour tous ceux que nous avons voulu comprendre dans nos prières.

 

Suit la lecture des noms des défunts recommandés.

 

P : Quant à nous, pécheurs, qui espérons en Ta miséricorde infinie, donne-nous part au céleste héritage avec Tes saints. Sanctifie-nous dans la vérité. Comme Jésus est Un avec Toi, fais que nous soyons Un en Lui. Maintiens et affermis Ta Sainte Église et dirige nos jours dans la paix. Souviens-Toi des fidèles ici présents et de tous ceux qui se sont recommandés à nos prières.

 

Suit la lecture des intentions particulières.

 

P : Et en particulier de XXX pour qui nous Te demandons humblement de lui accorder la guérison du corps et de l’esprit.

 

Nous Te demandons ces grâces au nom de Jésus-Christ, par lequel Tu sanctifies, Tu vivifies et Tu accordes toute grâce. Par Lui, avec Lui et en Lui, nous Te rendons honneur et gloire à Toi, Dieu Père Tout-Puissant, dans les siècles des siècles. Amen.

 

Collectio Post Nomini

 

P : Seigneur Jésus-Christ, Dieu Tout-Puissant et Éternel, marque de Ton sceau salutaire Tes serviteurs fidèles, ici comme dans tout l’univers jusqu’aux extrémités de la terre et que Te reconnaissant, ô Sauveur du monde, ils soient protégés de tout mal.

 

Baiser de Paix

 

P : Frères, soyez joyeux, travaillez à votre redressement, exhortez-vous ; ayez un même sentiment ; vivez en paix et le Dieu de la Charité et de la Paix sera avec vous. Saluez-vous mutuellement d’un saint baiser. Tous les saints vous saluent. La grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient avec vous tous ! (2 Corinthiens 11-13)

 

Je vous donne un commandement nouveau : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés », dit le Seigneur.

 

Le Prêtre transmet aux fidèles le baiser de paix et chacun, en le transmettant à son tour échange les vœux.

 

P : Que la Paix du Seigneur soit toujours avec toi,

R : Et avec ton esprit.

 

Les mains jointes appuyées sur l’autel.

 

P : Seigneur Jésus-Christ, qui as dit à tes Apôtres : je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix, ne regarde pas mes péchés, mais la Foi de ton Église, et donne-nous la paix et l’union selon ta volonté, toi qui étant Dieu vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit dans tous les siècles des siècles. Amen.

 

Les bras en position d’oraison.

 

P : Que la grâce du Dieu Tout-Puissant, la charité de Notre Seigneur Jésus-Christ et la communion du Saint-Esprit soient avec cette assemblée fervente.

 

Préface

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous,

R : Et avec ton esprit.

 

P : Élevons nos cœurs,

R : Nous les élevons vers le Seigneur.

 

P : Rendons grâces au Seigneur notre Dieu,

R : Cela est digne et juste.

 

P : Il est vraiment digne et juste, convenable et nécessaire de te louer, de te chanter, de te bénir, de t’adorer, de te glorifier, de te rendre grâces, Toi l’auteur de toutes les créatures visibles et invisibles, le trésor des biens éternels, la fontaine de la vie et de l’immortalité, le Seigneur et Dieu de toutes choses. Toi que chantent les cieux et les cieux des cieux et toutes leurs puissances, le soleil et la lune et tout le cortège des étoiles, la terre, la mer et tout ce qu’elle contient. La Jérusalem céleste, l’assemblée des Élus, l’Église des premiers-nés, qui sont inscrits au ciel, les esprits des Justes et des Prophètes, les âmes des Martyrs et des Apôtres. Les Anges, les Archanges, les Trônes, les Dominations, les Principautés et les Puissances, les Vertus redoutables, les Chérubins aux yeux nombreux et les Séraphins aux six ailes, dont deux voilent leur face, deux couvrent les pieds, les deux autres servent à voler. Tous acclament, en se répondant les uns aux autres, sans jamais cesser, en louant Dieu sans fin, ils entonnent l’hymne triomphal de ta gloire merveilleuse, d’une voix claire, ils chantent, ils crient, ils célèbrent, ils proclament et disent :

 

Sanctus

%%%

 

P : Saint, Saint, Saint, le Seigneur le Dieu Tout-Puissant. Les cieux et la terre sont remplis de Ta gloire. Hosanna au plus haut des cieux. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut des cieux.

 

Prions ensemble.

Etant unis dans une même communion en Jésus-Christ Notre Sauveur, avec tous ceux qui ont participé à Ta miséricorde, nous vénérons la mémoire des Patriarches, des Prophètes, des Apôtres, des Evangélistes, des Martyrs, de tous les Saints et principalement de Marie, la mère de Notre Rédempteur. Nous te rendons grâces, Père Céleste, de ce que Tu leur as donné la couronne de vie et nous Te prions de faire que leurs paroles et leurs exemples soient bénis parmi nous et que leurs prières pour ton Église soient exaucées.

 

Epiclèse

Le célébrant étend ses mains sur le pain et le vin.

 

C’est aussi pour cela, Seigneur, que nous t’offrons encore ce sacrifice spirituel et non sanglant et que nous t’invoquons, te prions, te supplions. Envoie ton Esprit-Saint sur nous et sur ces dons ici présents. Fais de ce pain le Précieux Corps de notre Christ et de ce qui est dans ce calice le Précieux Sang de notre Christ, les transformant par ton Esprit-Saint de manière qu’ils deviennent pour les communiants purification de l’âme, rémission des péchés, communication de ton Saint-Esprit, accomplissement du Royaume des cieux, gage de confiance devant Toi et non un jugement ou une condamnation.

 

Consécration

Elevant les mains vers le ciel, en forme de coupe.

 

Ô Dieu, notre Père céleste, nous t’en supplions, reçois favorablement cette offrande de notre amour comme tu as agréé les présents d’Abel, le sacrifice d’Abraham et celui de Melchisédech. Dans ton infinie miséricorde, tu nous as donné ton Fils unique, Jésus-Christ, le sacrificateur éternel, qui a répandu son Sang pour nous obtenir la rédemption. Par lui, tu nous as enseigné comment nous devons célébrer le mystère de sa mort. Fais donc que par un culte raisonnable et nous conformant à ce qu’il a institué, nous participions abondamment aux mérites de son sacrifice.

 

Le célébrant et l’assemblée ensemble.

 

Nous t’en prions, Dieu Tout-Puissant, envoie sur nous ton Saint-Esprit, la Source de Vie et de sanctification.

 

%%%

 

Étendant les mains sur le pain et le vin le prêtre dit :

 

P : Bénis et sanctifie cette oblation terrestre pour en faire une offrande digne de Toi et afin que le pain que nous rompons soit une communion au Corps du Seigneur et le calice que nous bénissons soit une communion au Sang du Seigneur.

 

Qu’il soit fait ici selon la pensée et les intentions de Notre Seigneur Jésus-Christ lorsque, la veille de sa mort, il prit du pain dans ses mains saintes et vénérables et, levant les yeux au ciel vers Toi, Dieu, son Père Tout-Puissant, il Te rendit grâces, le bénit, le rompit et le donna à ses disciples en disant :

 

Prenez et mangez, car ceci est Mon Corps, livré pour vous et donné pour la rémission des péchés et la vie éternelle.

 

Inclinaison et élévation.

 

Le servant donne un coup long %, trois coups brefs %%%et un coup long %de clochettes.

 

P : Et de même, après le repas, prenant aussi une coupe dans ses mains saintes et vénérables, il Te rendit grâces, la bénit et la donna à ses disciples en disant :

 

Prenez et buvez en tous, car ceci est le Calice de Mon Sang, le Sang de la nouvelle et éternelle alliance — Mystère de Foi — qui pour vous et pour beaucoup sera répandu en rémission des péchés pour la vie éternelle.

 

Inclinaison et élévation. Le servant donne un coup long %, trois coups brefs %%%et un coup long %de clochettes.

 

 

Anamnèse

 

P : Chaque fois que vous ferez ceci, vous le ferez en mémoire de Moi, vous proclamerez ma Mort, vous annoncerez ma Résurrection, vous espérerez mon Retour jusqu’à ce que je revienne vers vous du Ciel avec gloire.

 

Étendant les bras.

 

P : C’est aussi pour cela, Seigneur, que nous faisons mémoire de la sainte Passion de Jésus-Christ, Notre Seigneur, de sa Résurrection des morts et de sa glorieuse Ascension dans les cieux. Daigne avoir égard à l’amour infini de ton Fils qui est descendu des cieux vers nous, qui t’a obéi jusqu’à la mort de la Croix et que Toi, Père éternel, tu as élevé à ta droite pour toujours.

 

C’est Lui que tu as chargé de nos fautes. Il a intercédé pour les coupables et sur la Croix a annulé la condamnation qui pesait sur nous.

 

C’est Lui qui nous a libérés de l’esclavage de la loi pour nous faire héritiers de la promesse dans la Sainte Liberté des enfants de Dieu.

 

C’est Lui que nous t’offrons comme une victime parfaite, une victime sainte, une victime sans tache, le Pain sacré de la vie éternelle et le Calice de l’éternel salut.

 

Le célébrant bénit les quatre points cardinaux avec le corps et le sang du Seigneur.

 

P : C’est par Lui, Seigneur, que tu ne cesses de créer tous ces dons et que tu les sanctifies, tu leur donnes vie et les bénis pour nous en faire don.

 

Le célébrant signe le calice avec l’hostie puis il se signe lui-même.

 

P : Par Lui, avec Lui et en Lui, c’est à Toi que revient, Dieu, Père Tout-Puissant, dans l’unité du Saint-Esprit tout honneur et toute gloire pour les siècles des siècles. Amen.

 

Élévation de l’Hostie et du Calice.

Fraction du Pain

 

P : De même que ce Pain que nous rompons, autrefois disséminé sur les collines, a été recueilli pour n’en faire plus qu’un, qu’ainsi ton Église soit rassemblée des extrémités de la terre dans ton Royaume.

 

Le prêtre brise l’hostie en 9 morceaux qu’il dispose en forme de croix sur la patène et prélève une parcelle qu’il laisse tomber dans le Calice en disant :

 

P : Que ce mélange et cette consécration du Corps et du Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ nous fasse naître à la Vie éternelle.

 

Notre-Père.

 

Avertis par un commandement salutaire et nous conformant à  l’institution du Fils de Tout Amour, nous osons dire :

 

Tous ensemble, les bras en croix, antique position de prière des premiers chrétiens.

 

Notre Père qui es aux cieux,

Que Ton Nom soit sanctifié,

Que Ton Règne vienne,

Que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au Ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous soumets pas à la tentation,

Mais délivre-nous du mal.

 

Doxologie

 

Car c’est à Toi qu’appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire, pour les siècles des siècles. Amen.

 

Communion

Tous ensemble, en se frappant la poitrine, le servant sonne à chaque « c’est ma faute ».

 

Agneau de Dieu, qui effaces les péchés du monde, aie pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effaces les péchés du monde, aie pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effaces les péchés du monde, donne-nous la paix.

 

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à toute l’Église Chrétienne et à tous mes frères, que j’ai beaucoup péché en pensées, en paroles et en actions, par ma faute, par ma faute, par ma très grande faute. C’est pourquoi je demande à toute l’Église Chrétienne et à tous mes frères de prier pour moi le Seigneur Notre Dieu.

 

Tous les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur ; dites-lui des hymnes et exaltez-le dans tous les siècles.

 

Absolution déprécatoire.

 

P : Que le Seigneur Jésus-Christ qui a dit : « Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez et seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez », daigne par Sa Passion et par Sa Mort vous absoudre de tous péchés.

 

Et moi, Père XXX, je vous absous au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

 

Que les mérites de la Vierge et des Saints, que tout ce que vous aurez fait de bien et supporté d’épreuves, que tout ce que vous aurez pardonné aux autres vous soit un gage de la rémission de vos péchés et de la Vie éternelle.

 

Seigneur Jésus-Christ qui a donné la Vie au monde en mourant pour lui, accorde-nous, par la communion à Ton Corps et à Ton Sang, la force de l’Esprit-Saint, l’affermissement de la Foi et l’Espérance de la Vie éternelle ; et ne permets pas que nous soyons jamais séparés de Toi.

 

Génuflexion.

 

Avant de prendre le Corps céleste, invoquons le Nom du Seigneur Jésus-Christ.

 

Tous ensemble, en se frappant la poitrine, trois fois.

 

Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres dans ma demeure, mais dis seulement une parole et mon âme sera guérie.

 

Le célébrant communie avec le Pain consacré.

 

P : Que le Corps du Christ garde mon âme et aussi leur âme à tous pour la vie éternelle.

 

Communion des fidèles sous les deux espèces. En donnant l’hostie trempée dans le calice, le prêtre dit :

 

P : Que le Corps et le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ garde ton âme pour la vie éternelle.

 

Le célébrant communie avec le Vin consacré.

 

P : Que rendrai-je au Seigneur pour tous ses bienfaits ? Je prendrai le calice du salut et j’invoquerai le Seigneur en chantant ses louanges.

 

Que le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ garde mon âme et aussi leur âme à tous pour la vie éternelle.

 

On verse un peu de vin dans le calice, le prêtre y dépose les parcelles d’hostie qui peuvent s’être émiettées sur la patène et boit ce vin. Puis on verse sur les doigts du prêtre, placés sur le calice, un peu de vin et d’eau ; le prêtre boit le calice qu’il essuie ensuite soigneusement.

 

P : Ayant reçu le Corps et le Sang Précieux du Christ, rendons grâces à Celui qui nous a rendus dignes de participer à ses saints mystères.

 

Béni soit le Nom du Seigneur Jésus-Christ dans les siècles des siècles. Amen.

 

Postcommunion du propre

 

P : Daignez, Seigneur Dieu, envoyer à notre aide le saint Archange Raphaël, et que celui que nous croyons demeurer toujours en présence de Votre Majesté vous offre à bénir nos humbles prières.

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous.

R : Et avec ton esprit.

 

P : Bénissons le Seigneur, la messe est faite.

R : Rendons grâces à Dieu.

Bénissant l’assemblée :

 

P : Que le Dieu Tout-Puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

 

P : Que le Seigneur soit toujours avec vous.

 

R : Et avec ton esprit.

Dernier Évangile

 

P : Que la Paix soit toujours avec vous.

R : Et avec votre esprit.

 

P : Commencement du Saint Évangile selon Saint-Jean (1, 1-14)

 

R : Gloire à Toi Seigneur.

 

P : Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Toutes choses ont été faites par Lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui. En Lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes, et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie.

 

Il y eut un homme envoyé de Dieu dont le nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à la lumière.

 

C’était la vraie lumière, qui éclaire tout homme venant en ce monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. Il est venu chez lui et les siens ne l’ont pas reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ; à ceux qui croient en son Nom, qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, gloire comme du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité.

 

R : Rendons grâces à Dieu.

 

Au bas de l’autel

 

Christ, gloire des saints Anges,

Guide et créateur du genre humain,

En votre bonté, daignez nous faire monter

Aux cieux éternels.

Nous voulons que la paix de Dieu règne sur la terre parmi tous les hommes.

 

Envoyez-nous des cieux Raphaël

L’Ange médecin du salut, pour guérir

Tous les malades, et en même temps diriger

Tous nos actes.

 

Qu’enfin, de là-haut, Marie, Mère de notre Dieu,

Que tous les chœurs des Anges avec elle

Nous assistent sans cesse, et aussi toute l’assemblée

Des bienheureux.

 

Que le Dieu bienheureux nous l’accorde,

Qui est Père, Fils et Saint-Esprit,

Et dont la gloire retentit

Dans le monde entier. Amen.

 

Éternellement qu’il en soit ainsi.

R : Éternellement qu’il en soit ainsi.

 

Litanie de Saint abbé Julio

 

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

 

Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie Reine des Anges, priez pour nous.

 

Chœur des Séraphins, priez pour nous.

Chœur des Chérubins, priez pour nous.

Chœur des Trônes, priez pour nous.

Chœur des Dominations, priez pour nous.

Chœur des Vertus, priez pour nous.

Chœur des Puissances, priez pour nous.

Chœur des Principautés, priez pour nous.

Chœur des Archanges, priez pour nous.

Chœur des Anges, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Gabriel, priez pour nous.

Saint Raphaël, qui êtes un des sept esprits assistants de la majesté trois fois Sainte, priez pour nous.

 

Saint abbé Julio, refuge et bâton des malheureux, priez pour nous.

Saint abbé Julio, toujours bon, toujours secourable, priez pour nous.

Saint abbé Julio, puissant et dévoué guérisseur, priez pour nous.

Saint abbé Julio, notre secours dans les dangers, priez pour nous.

Saint abbé Julio, ami de la jeunesse, priez pour nous.

Saint abbé Julio, exorciste et ennemi farouche des démons, priez pour nous.

Saint abbé Julio, sage et doux pasteur, priez pour nous.

Saint abbé Julio offrez à Dieu nos vœux et nos prières.

Saint abbé Julio, dessillez nos yeux et dévoilez-nous le monde spirituel.

Saint abbé Julio secourez les malades qui se mettent sous votre protection.

Saint abbé Julio préservez-nous de tout mal spirituel et corporel.

Par votre intercession, Saint abbé Julio, protégez-nous.

Dans tout le cours de notre vie, Saint abbé Julio, protégez-nous.

 

Et vous tous Saints thaumaturges et exorcistes, priez pour nous.

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

 

P : Priez pour nous, Saint abbé Julio.

R : Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

ORAISON. — Ô Dieu tout puissant et éternel nous Vous implorons, Vous qui avez choisi Saint abbé Julio pour accomplir Votre Bonté envers les membres souffrants de Jésus-Christ, faites-nous éprouver ici-bas les effets de sa protection puissante et accordez-nous la grâce d’aller, dans la céleste Patrie, vous contempler avec lui et les autres esprits bienheureux dans la splendeur de votre gloire.

 

Salutation finale

 

P : Que la grâce de l’Éternel renouvelée demeure en votre corps, en votre âme et en votre esprit. Allez en paix, car le Seigneur est avec vous.

 

Office du Sacrement de l’Onction des Malades

 

Vous pouvez tous approcher pour recevoir le sacrement des malades.

 

Les fidèles approchent et le prêtre leur fait une onction avec l’huile des malades puis leur impose les mains en disant :

 

P : Reçois la bénédiction de Notre Seigneur Jésus, qu’Il t’accorde protection et santé, qu’il t’exorcise de tous mal, au nom de la Trinité Sainte et Éternelle, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen.

 

 

Cette messe, adoptée par l’Eglise Gnostique Chaote, est inspirée du rituel gallican tel que publié par le Père Raphaël Steck de la Mission Gallicane d’Alsace.

 

Tau Héliogabale

Tau Heliogabale

Tau Heliogable, évêque errant et divaguant dans les filiations apostoliques de Robert Ambelain-André Mauer-Tau IAcObus-Sophia Eris ; Tugdual le Jeune-Mgr. Koulmer-Mar François-Marie ; Armand Toussaint-Tau SponToPhoros (la liste complète des lignées apostoliques et gnostiques est visible ici).Fondateur de la confédération d’évêques errants et indépendants connue sous le nom d’Eglise Gnostique Chaote.Nous mettrons à disposition ici tout le matériel gnostique qui nous fut légué, ainsi que le matériel propre à la gnose chaote.Membre du Saint Apostolicon Nazôréen (Evêque Provincial de Wallonie) ; Co-Exarque pour l’Europe de l’Eglise Orientale Apostolique de Damcar (Oriental Apostolic Church of Damcar) ; Evêque régionnaire de Belgique de l’Eglise Gnostique Libérale (Eccesia gnostica Liberalis) ; Archevêque pour la France et l’Europe occidentale de l’Ecclesia+Gnostica+Arcana+.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Messe au Saint Archange Raphaël | Esotérisme 21 | Scoop.it - [...] Messe à dire pour la guérison physique, mentale ou spirituelle par l’intercession du Saint Archange Raphaël. Cette messe, adoptée…

Laisser un commentaire

Navigation

Nous suivre

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 609 autres abonnés

Pin It on Pinterest

Shares
Share This