L’EGC et le mariage homosexuel

L’EGC et le mariage homosexuel

Les évêques de l’EGC, assemblés librement :

Considérant la position des clercs, prêtres, évêques, cardinaux, papes et patriarches des Eglises institutionnelles au sujet du mariage des gays et des lesbiennes ;

Considérant que la société change et qu’une église se doit d’être en syntonie avec son temps, sans pour autant perdre le chemin qui est le sien ;

Considérant que l’union librement consentie entre deux personnes de même sexe est l’expression d’un Amour qui n’entre pas en conflit avec le message du Christ ;

Décide, en communion, et par acclamation silencieuse :

De reconnaître le droit absolu au mariage pour les personnes de même sexe ;

De bénir l’union ou de conférer le sacrement du mariage aux personnes de même sexe qui en exprimeraient le souhait. Cela est juste et désirable.

Mais se doit de souligner :

Que ce sacrement ne saurait avoir une quelconque valeur légale, civile ou patrimoniale. L’EGC ne peut, et ne veut, poser d’actes autres que ceux qui relèvent de ses pouvoirs, laissant à César ce qui appartient à César ;

Que la liberté entière est laissée à chaque évêque de l’EGC d’accepter ou de refuser de conférer ce sacrement du mariage, en accord avec son cœur.

 

Tau Héliogabale

Tau Heliogabale

Tau Heliogable, évêque errant et divaguant dans les filiations apostoliques de Robert Ambelain-André Mauer-Tau IAcObus-Sophia Eris ; Tugdual le Jeune-Mgr. Koulmer-Mar François-Marie ; Armand Toussaint-Tau SponToPhoros (la liste complète des lignées apostoliques et gnostiques est visible ici).Fondateur de la confédération d’évêques errants et indépendants connue sous le nom d’Eglise Gnostique Chaote.Nous mettrons à disposition ici tout le matériel gnostique qui nous fut légué, ainsi que le matériel propre à la gnose chaote.Membre du Saint Apostolicon Nazôréen (Evêque Provincial de Wallonie) ; Co-Exarque pour l’Europe de l’Eglise Orientale Apostolique de Damcar (Oriental Apostolic Church of Damcar) ; Evêque régionnaire de Belgique de l’Eglise Gnostique Libérale (Eccesia gnostica Liberalis) ; Archevêque pour la France et l’Europe occidentale de l’Ecclesia+Gnostica+Arcana+.

28 Commentaires

  1. Alain

    Bravo ! Respect de l’amour sans volonté de choquer quiconque. Amen.

    Réponse
  2. Nicolas

    Ubi et orbi et toubifri

    Réponse
  3. pouce

    merci pouce

    Réponse
  4. Anne.0.

    La Loi Divine seule juge de ce qui est bon ou pas, non pas l’homme.

    L’histoire de l’humanité a pourtant démontré qu’enfreindre l’Ordre Divin génère la destruction.

    Aimer une personne du même sexe n’est pas naturel ; aussi si cette loi contre nature voit le jour, nous pouvons nous attendre à un drame similaire à celui décrit dans “Genèse, chapitre 19 “.
    Ici vous pourrez lire de nombreuses prophéties, et ce sujet en fait partie :

    http://coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com/t1381-propheties-sur-la-destruction-de-paris

    Attention ! Chacun est responsable de ses pensées, paroles et actes.

    Réponse
    • FraterMoumout

      Ce n’est pas naturel que deux personnes du même sexe soient ensembles ? Avez vous déjà vu que des vaches se montent parfois ? Idem pour les chiens. Et d’autres animaux. C’est marginal, mais ça existe.
      L’autre argument en cours est que le mariage est pour qu’un homme et une femme donnent naissance à un ou plusieurs enfants. Faut il donc interdire le mariage si l’une des deux personnes est stérile ?

      Réponse
    • Rorschach

      Salut Anne.O., sur quelle vision étriquée de la nature avec un petit n (et une grande haine) te bases-tu pour énoncer ta vindicte purulente ?

      Réponse
  5. volde coucou

    L’Église Gnostique devrait prendre ses distances par rapport à ce bébat houleux autour de la question du mariage des personnes de même sexe. Car, pour peu que je sache, sa mission est non pas de sauver des âmes, mais d’éveiller le caractère divin qui sommeille en celles-ci. Cela dit, positif et positif ne produit jamais de l’énergie, négatif et négatif non plus. Il faut deux pôles opposés pour en produire. comme ça la vie fait son petit bonhomme de chemin.

    Réponse
    • Tau Heliogabale

      L’Eglise gnostique, et l’église gnostique chaote donc, n’est pas en dehors du monde. Participer à ce débat houleux ne nous intéresse pas; nous donnons notre lecture et notre position qui diffèrent donc de la vôtre. Ce parallèle avec l’électricité est intéressant, mais les sentiments se rient des éoliennes. Si être gnostique c’est parader en arrière-loge maçonnique en se gonflant de titres tout aussi ridicules que gras, si être gnostique c’est se contenter de regarder le monde alentour en restant frileusement dans sa chapelle, si être gnostique c’est juste un terme pour se chercher l’élitisme dans des lectures absconses ; alors nous ne sommes pas gnostiques, et cela nous va très bien.

      Réponse
  6. JAR

    Voilà bien un débat que l’on aura put croire clos désormais.
    Si l’amour est présent il n’y a rien a ajouter. -POINT-

    Permettrez moi cette dépense sans nuance et peut arrondie dans les angles :
    Nombre de couple hétéro, et donc parfaitement dans une certaine « norme », ne sont pas dans l’échange et l’amour.
    De fait ils ne répondent pas aux critères d’une union réelle et défini des formes de marchandages inacceptable aux premiers abords mais pourtant largement répandus (que cela aille du double travail des femmes, professionnel et ménager en entrant devant monsieur qui prend les charentaises devant la télé, au troc de sexe contre la carte bleu pour faire les soldes (ou simplement les courses dans le cadre du fonctionnement d’un ménage), de messieurs qui fusille tout ce qui passe a sa portée quand dans le même temps madame doit avoir une vie de presque none, en passant par le nombre vertigineux des stades intermédiaire entre la suprématie de l’homme roi a la femme rebelle qui en a mare d’être prise pour une conne par une société patriarcale).

    L’Église « dans les normes » doit elle annuler ces mariages ne répondant pas a votre lecture du Livre ?

    Non décidément tant que l’homme/la femme pourra émettre de tels commentaires que ceux-ci nous auront notre place dans ce monde.

    Quant au commentaire de fin de fil « alors nous ne sommes pas gnostiques, et cela nous va très bien » nous ne pouvons que nous associer à ce dernier.

    Réponse
  7. Alain

    Je souhaite juste ajouter ceci : en mathématique (-1) + (-1) = 2 tout comme 1 + 1 = 2.
    D’autre part, je tiens aussi à rappeler cette parole de l’apôtre Paul : “Si j’ai toute la foi, de manière à transporter des montagnes, mais que je n’aie pas l’amour, je ne suis rien.” 1 cor 13: 3. Voilà la Gnose.
    Les chapelles, officielles ou non qui sont si virulentes à condamner pourraient y réfléchir.

    Réponse
  8. michel

    Vous n’avez aucune notion de l’Amour Divin, d’où vos déviances démoniaques.

    Réponse
    • Tau Heliogabale

      Pourriez-vous, cher Michel, expliquer plus avant en quoi nous ne comprenons pas l’Amour Divin ? En quoi serions-nous des déviants démoniaques ?

      Réponse
  9. Sarutobi Sasuke

    Les choses ont été posé selon des lois immuables! Le mariage homo n’entre pas et absolument pas dans le processus créatif nullement…On peut aimer un être de sexe identique comme un frère, un père, un oncle mais porter un amour qui reviendrait à une femme doit être prescrit car ce sont des choses déplacées… Comparer ce que fait un animal avec ce que fait un humain est en soit une erreur…Il n’y a jamais pénétration chez l’animal et et je vous met au défit d’en comprendre le processus et je craint que vous ne trouviez jamais.
    Nous sommes des êtres incarnés dans des corps sexués selon notre nature…Prétendre être un homme alors qu’on est une femme et vice-versa est une rupture, une entorse au contrat.
    La déviation de l’espèce humaine a conduit à cela et ne doit pas être encouragé. L’homosexualité et particulièrement l’acte de sodomie sont des choses qui tiennent du matérialisme le plus pur donc de ce qu’il y a de plus bas et de moins spirituel.

    Réponse
    • Alain

      Cher frere,

      L acte de sodomie est un acte equivalent au coit heterosexuel.
      C est un acte createur mais sur un autre plan. Le sexe n est que position diverses si je puis dire : activite-passivite.un homme peut etre passif avec sa femme, un homme pourra etre tres actif (croyez-moi) avec son homme. Et je suppose la meme chose en couple lesbien.
      Alors oui il n y a pas d enfants charnel et c est la tout le drame ou tout l avantage du rapport homo…moi je pense que dans ce domaine comme dans d autres, chacun porte sa croix.
      Les interdits ne servent a rien ! Si ce n est a stigmatiser une attitude acceptee maintenant par la majorite et qui existe de tout temps. Interdirait on le christianisme aux personnes blondes ?
      Non evidemment….alors pourquoi rejeter un homosexuel qui vit paisiblement ?
      Le pape de l Eglise sectaire mais neanmoins magnifique ne dit il pas lui meme : “qui suis je pour les juger ?”
      Vive la liberte en Christ ! “Fais ce que voudras sera le tout de la Loi”
      Amen.

      Réponse
  10. Thorsum

    Bonjour, peut on faire partit de l’EGC sans adhérer à ses positions sur le mariage homosexuel?

    Ma conviction personnelle est la suivante: Puisque tout procède de l’esprit nos corps sont la manifestation physique de notre racine spirituelle (quel qu’en soit la raison), en conséquence de quoi puisque l’homme et la femme ont une complémentarité physique avec des fonctions différentes ils ont également une complémentarité spirituelle avec des fonctions différentes. L’homosexualité ne constitue donc pas pour moi un problème dans la société, j’ai d’ailleurs un ami homosexuel, mais une restriction spirituelle qui peut être librement choisie ou acceptée.

    Réponse
    • Tau Heliogabale

      Bonjour,
      Chacun est libre individuellement de ses positions. Mais concernant notre “groupe” cette position (la bénédiction du mariage de couples homosexuels) est généralement acceptée. Nous ne sommes pas l’église romaine, et aucune inquisition n’est donc là pour remettre les ouailles dans le rang. Si d’aventures un clerc refusait de bénir un couple homosexuel, c’est son droit.

      Réponse
      • Thorsum

        Merci pour votre réponse.

        Réponse
  11. Alain

    Bonjour,
    Si d’aventure un clerc refusait de bénir un couple hétérosexuel, serait-ce son droit ?
    Si oui, il s’agit d’exclusion. Fais ce que voudras. Mais il faut alors en assumer pleinement la responsabilité. Nous sommes une église gnostique et chaote…nous avons donc tous les droits que la liberté nous donne…nous faisons ce que nous voulons…reste à en soupeser le prix à payer. homo ou hetero.
    Bien à vous tous.

    Réponse
    • Tau Heliogabale

      Mon Frère Alain,
      Tu le dis correctement : un clerc de l’EGC qui refuserait de célébrer une union homosexuelle sans raisons valables sortirait ipso facto de l’EGC.

      Réponse
  12. Thorsum

    Je viens de lire quelques textes sur la bénédiction et dans mon cas je ne pourrai la refuser car il ne m’appartient pas de juger comment Dieu oeuvre dans le cœur des hommes et par quel chemin il les conduits à lui, de même qu’il ne m’appartient pas de juger des pêchers de mon prochain (au sens premier de manquer le but). Dieu nous aime sans condition et c’est donc sans condition que nous avons à propager son amour si nous voulons nous rapprocher de lui. Par contre je refuserai de donner le sacrement du mariage puisque l’union homosexuelle ne permet pas selon moi d’accomplir pleinement la volonté de Dieu dans la chaire et je tiens pour vrai la trop célèbre sentence d’Hermes.

    Réponse
    • Tau Tem

      Bragmardo, ite missa est

      Réponse
  13. Alain.

    Dont acte. c’est une opinion subjective, et donc acceptable ou non d’un point de vue personnel.
    Personnellement justement, je pense au contraire que le sacrement du mariage concerne toute union librement consentie hétérosexuelle ou homosexuelle. La fameuse parole génésiaque “soyez féconds” ne peut-être, pour moi, comprise uniquement au sens littéral. Un couple hétérosexuel stérile ne serait donc pas destiné à se marier…pas de sacrement pour eux ?
    Pour moi, à l’inverse un couple, stérile ou non, homosexuel ou non peut être trés “fécond” à travers sa vie quotidienne, ses engagements, ses créations…brefs sa sensibilité.
    “Maintenant, cependant, demeure la foi, l’espèrance, l’amour, ces trois-là; mais le plus grand des trois c’est l’amour.” 1 cor. 13:13.
    Ceci dit, ce que je dis là, n’engage que moi évidemment.

    Réponse
    • Thorsum

      Je suis intéressé de comprendre si pour vous ou l’EGC nos corps sont porteur de sens et lequel, ou bien si ils sont simplement une manifestation désordonnée de l’Esprit au bas de la chute dont nous pourrions usé comme bon nous semble pourvu que nos intentions soient bonnes et fécondes? Quelle relation y a t’il entre l’esprit et le corps dans la création de la chaire, et pensez vous qu’il y ait une scission entre l’esprit et le corps qui nous autorise à user de nos corps à en désaccord de notre anatomie tout en étant en accord avec l’Esprit.

      Réponse
      • Tau Heliogabale

        Disons que nous n’avons pas la prétention, au sein de l’EGC, à révolutionner la théologie. Maintenant, je poserai une question : l’amour entre deux êtres peut-il être nécessairement désordonné car homosexuel ? L’amour est-il interdit à ceux attirés par les personnes de leur propre sexe ? L’amour se résume-t-il au sexe ? “Aime et fais ce que tu veux !” disait Saint Augustin. Dieu va-t-il nécessairement suivre les romains et vouer les homosexuels à l’enfer d’une morale digne de l’Ancienne Alliance. La lecture de Saint Paul certes, et ses envolées assez étranges dans des domaines qui ne relèvent pas de la foi.
        Enfin, bénir l’union – marier, osons le mot – deux êtres de même sexe qui s’aiment et veulent construire une vie d’amour et de partage… qui serions-nous pour nous y opposer ? Dieu jugera nos oeuvres.

        Réponse
    • Thorsum

      J’espère au passage ne pas vous paraître trop insistant, ma volonté n’est pas de convaincre ou de polémiquer, je suis très intéressé par l’EGC et cette question beaucoup plus profonde qu’elle ne le paraît est pour moi essentielle et décisive. L’EGC a pris son partit sur cette question et je dois donc me positionner par rapport à elle sur des bases saines et profonde, la confusion et l’approximation n’étant pas de bons amis dans la vie spirituelle.

      Réponse
      • Tau Heliogabale

        Il n’y a aucun problème. Même dans la polémique. Nous n’avons pas de problème en ce qui nous concerne, car nous voyons ces unions non pas comme de simple couples sexuels, mais dans une dimension spirituelle.

        Je me doit d’être clair dans ma réponse : un prêtre ou un évêque (ou un diacre) qui refuserait péremptoirement d’unir deux personnes homosexuelles pour des raisons autres que sérieuses (bigamie, jeu, arnaque…) se poserait automatiquement en dehors des principes directeurs qui font l’EGC, et donc se mettrait en dehors du groupe.

        Réponse
  14. Alain

    Je suis pleinement d’accord avec toi Tau Hélio. Pour le reste c’est affaire personnelle.

    Réponse
  15. Thorsum

    Merci pour cette réponse clair, je sais désormais à quoi m’en tenir, le reste étant effectivement affaire personnelle. Merci aussi pour la disponibilité dont vous avez fait preuve.

    Réponse

Laisser un commentaire

Navigation

Nous suivre

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 456 autres abonnés

Pin It on Pinterest

Shares
Share This