La Communauté du Libre-Esprit

La Communauté du Libre-Esprit

« Seigneur, qu’est-ce que je comprends de votre puissance, de votre sagesse ou de votre bonté ? Ce que je comprends de ma faiblesse, de ma sottise et de ma mauvaiseté. Seigneur, qu’est-ce que je comprends de ma faiblesse, de ma sottise et de ma méchanceté ? Ce que je comprends de votre puissance, de votre sagesse et de votre bonté. Et si je pouvais comprendre l’une de ces deux natures, je les comprendrais toutes deux. Car si je pouvais comprendre votre bonté, je comprendrais ma mauvaiseté. Et si je pouvais comprendre ma mauvaiseté : telle est la mesure. »

Marguerite Porète – Miroir des âmes simples.

La Communauté du Libre-Esprit est un mouvement informel de chrétiens gnostiques puisant ses sources dans le mouvement chrétien des 11e et 12e siècles. Si la filiation est spirituelle, ses membres n’en confessent pas moins le foi en l’avénement du Troisième Terme de la Trinité, celui de l’Esprit-Saint ou du Libre Esprit.

« Il y aura un temps où on vivra en esprit. Il durera jusqu’à la fin du monde, et a commencé avec le bienheureux Benoît. Dans l’un on a été sous la loi, dans l’autre nous sommes dans la grâce, dans le troisième, que nous attendons prochainement, nous serons sous une grâce plus abondante. Le premier est l’âge de la servitude servile, le second de l’obéissance filiale, le troisième de la liberté. Le premier est l’âge de la crainte, le second de la foi, le troisième de la charité. Le premier est l’âge des vieillards, le second celui des jeunes gens, le troisième celui des enfants. »

Joachim de Flore, Expositio in Apocalypsim

Bien que ne se référant pas à l’Eglise Cathare, on retrouve chez les Frères et les Soeurs du Libre-Esprit une structuration presque identique et une foi épurée de toute cérémonie formelle. Ils rejettent cependant la condamnation de la chair, du monde et de la sexualité. Préférant une lecture personnelle des Evangiles, ils se refusent à émettre toute forme de credo ou de dogme, concentrant leurs efforts à professer et répandre ces quelques points :

  • l’idéal de la perfection chrétienne consiste à tendre vers la pauvreté ;
  • les devoirs des religieux se réduisent à une oraison mentale omniprésente, et en des célébrations collectives épurées et centrées sur la Charité du Christ ;
  • les sacrements et les liturgies sont réduites à leur plus simples expressions : les Temps du Fils demandant des rites visibles, celui de l’Esprit Saint est celui de la liberté et peut s’en dépouiller ;
  • il n’y a nul péché, nulle faute, nulle chute ;
  • il n’y a donc ni purgatoire, ni enfer ;
  • l’homme parfait est fils de Dieu, au même titre que Jésus-Christ ;
  • il n’y a pas pêché dans l’union sexuelle, il n’existe pas de pêché contre-nature ; la nature étant issue de Dieu, rien de ce qui fut fait ne le fut sans Lui ;

« Qu’ils écoutent la vérité, dit-il avec hauteur, ceux qui veulent être les disciples de la vérité. Il ne sera rien remis à celui qui pèche contre le Saint-Esprit, ni dans le présent, ni dans l’avenir, parce que le Saint-Esprit c’est l’amour de Dieu; celui qui n’a pas l’amour n’a pas l’esprit. L’amour cherche l’amour, et comme il ne peut être où est la haine, l’Esprit n’est pas où n’est pas l’amour. La haine enracinée dans un cœur c’est la mort, c’est elle qui fit de Caïn l’assassin de son frère. » Joachim de Flore, Expositio in Apocalypsim.

Leurs rites.

Réduits à leurs plus simples expressions, les Frères et les Soeurs du Libre-Esprit possèdent des rites marquant leur vie mystique. Outre la prière perpétuelle de chacun, ils tiennent collectivement :

  • Le Rite de la Fraction du Pain (d’essence proche de celui de Doinel et de l’Eglise gnostique de France) mais sans transsubstantiation;
  • Le Rite du Baptême de l’Esprit qui ne peut se donner qu’aux personnes adultes ;
  • Le Rite de la Consolation se rapprochant de celui des cathares, mais sans essence rejetant la chair ou le monde.

Enfin, ils possèdent un clergé :

  • Les Anciens ou anciennes (évêques) ;
  • Les Filles et Fils Aînés (prêtres) ;
  • Les diacres.

About The Author

Tau Heliogabale

Tau Heliogable, évêque errant et divaguant dans les filiations apostoliques de Robert Ambelain-André Mauer-Tau IAcObus-Sophia Eris ; Tugdual le Jeune-Mgr. Koulmer-Mar François-Marie ; Armand Toussaint-Tau SponToPhoros (la liste complète des lignées apostoliques et gnostiques est visible ici).

Fondateur de la confédération d’évêques errants et indépendants connue sous le nom d’Eglise Gnostique Chaote.

Nous mettrons à disposition ici tout le matériel gnostique qui nous fut légué, ainsi que le matériel propre à la gnose chaote.

Membre du Saint Apostolicon Nazôréen (Evêque Provincial de Wallonie) ; Co-Exarque pour l’Europe de l’Eglise Orientale Apostolique de Damcar (Oriental Apostolic Church of Damcar) ; Evêque régionnaire de Belgique de l’Eglise Gnostique Libérale (Eccesia gnostica Liberalis) ; Archevêque pour la France et l’Europe occidentale de l’Ecclesia+Gnostica+Arcana+.

2 Comments

  1. Eric Forgues

    Bonjour, Est-il possible d’en savoir plus sur la Communauté du Libre-Esprit?
    Je me demandais s’il existe une église gnostique qui offre les rituels à distance car je suis au Canada.
    J’aime bien cette approche dépouillée qui va à l’essentiel .

    Merci
    Eric

    Réponse
    • Tau Heliogabale

      Bonjour,
      Il n’existe pas de groupe de la Communauté du Libre-Esprit dans les Amériques. Et il n’y a aucun moyen de conférer un quelconque sacrement d’ordre à distance.
      Il existe d’autres églises gnostiques au Canada, mais leurs sensibilités peuvent être différentes.
      Cordialement,

      Réponse

Laisser un commentaire

Navigation

Nous suivre

Abonnez-vous à ce blog par email.

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 1 611 autres abonnés

Pin It on Pinterest

Shares
Share This